À propos de JMR-ART

Peintre, dessinateur artistique et technique, parfois photographe, un peu de tout quoi. Painter, drafter art and technical, sometimes photograph, a bit of everything.

Thanh Dang | I’ve been on the battlefield (4)

Je trouve cet article, comment dire poignant..on apprendra jamais, du moins certains…I found this post, don’t know, I found it reaching deep, we will never learn, at least some of us.

SONGNGUTAITRAM

By Thanh Dang, translation by Nguyễn Thị Phương Trâm

I’ve been on the battlefield

Through our eyes, a lifetime is not enough to forget

Ukraine, who’s pushed you into such sadness

How could one human to another make an ocean of tears

.

I want to hold you child, together we’ll cry

No longer could I volunteer to be by your lover fight

The young people of Vietnam did once lay down their lives

The bitterness resided in our heart may it be North or South

.

You will die child, out on the battlefield you will die

What’s left of your wins will be a nation of decimated cities

Shredded villages

The graves long with more graves

The entire nation’s a graveyard

.

I feel sorry for your loss and mine to have been born in the chaos of war

How could we blame the Creator

How could we…

Voir l’article original 139 autres mots

Perdu dans l’espace..non dans les tissus et textures…Lost in space, no not really but the clothes yes

Souvent on dirait que je deviens complètement hypnotisé par les textures des vêtements, et je peux y passer de longs moments, des heures, ok au total pas plus d’une à la fois, je dois remonter ou m’en sortir pour mieux m’y replonger…et trouver ou retrouver le plaisir de peindre de se perdre dans les couleurs, les textures, les pensées, hum non cela n’a pas vraiment à voir avec peindre, quoique je pourrais bien dire oui, quoique je n’ai pas besoin de peindre pour me perdre dans mes pensées, par contre je dois peindre ou dessiner pour avoir le plaisir de me perdre dans les couleurs les textures…là depuis quelques semaines je me fais des brouillons d’articles, souvent je note pour quel tableau ou je devine pour lequel par ce que j’ai écrit, ici je suis perdu, aucun indice, mas pourrais l’appliquer à plusieurs, donc aussi bien choisir un tableau pour accompagner l’article, pour une fois je vais faire le contraire de ce que je fais habituellement.

Often I am so attracted by the clothes wear by my photo-models, I kind of get lost, or more like plunged into the folds, the textures, adding a bit of light here, taking some out there, and coming back, adding or removing details, reflections, etc. I could go for hours, except that after a while I need to stretch my legs, even If I keep walking back and forth while painting, one of the many little things learned, get away from your easel, sometimes having the canvas upside down to have a better look and working that way, for this post, like I do sometimes I write something, in this case it is almost applicable to any of my paintings, so I was not sure to which it would apply, I wrote the french part a few weeks ago, this part this morning…so yes I know for which one it will go…

Je ne sais pas encore lequel, mais je risque d’écrire que je ne sais pas s’il est terminé, qu’il reste des choses à améliorer et que finalement je vais attendre un peu, bon j’ai bien hâte de voir le tableau qui accompagnera ce texte…et c’est ce modèle, toujours un peu perdue dans ses pensées elle aussi il semble, elle doit se poser les mêmes questions, et se demandent comment et pourquoi les textures de ses vêtements vont et viennent…mais c’est presque terminé, pas signé mais presque, mais lorsque j’ai travaillé cette dernière version le 30 avril dernier, comme toujours je me suis dit, je le laisse de côté et on verra la prochaine fois.

So this is still this, seems to be bored model, or maybe she’s just puzzled by the changes in her clothes and she’s wondering when it will stop and how it will look at the end, the famous painting’s ending, which I feel is near, not signed yet, but maybe it is just because at the moment it was painted, I just did not bother telling myself, let it rest and will see next time, it was April 30 th.

435-34-R Modèle inconnue, jupe longue et bottes, huile 20×30 po (61×92 cm), 2022-04-30

Ce matin, en terminant ce brouillon d’article, je me dis qu’Il ne manque que la signature, toute bonne chose a une fin après tout, quoique il m’arrive de le réaliser après des années dans le cas de certains tableaux… 🙂

This morning, finishing writing this draft of a post, I think the only thing missing here is a signature, cannot go on years and years on this, but sometimes I do..:)

Terminé ce tableau ?…Finished ?….hum pas sûr not sure

Il y avait encore beaucoup de versions intermédiaires, mais pour éviter de vous ennuyer profondément avec trop de versions que plusieurs se diraient, oui là c’est terminé, je passe à la plus récente, vais aussi présenter l’avant dernière version, pourquoi ? en photoshop ce serait facile, je superposerais les deux visages, un est bien mais manque l’ombre, l’autre sur la dernière version est un peu trop, hum comment dire, tout simplement trop prononcé, je pense que quelque part entre les deux serait très bien, j’allais écrire parfait, ce qui serait un peu beaucoup prétentieux, de plus si on atteint la perfection, le plus difficile est de se maintenir là, donc la perfection ce sera pour la dernière toile, celle que je peindrai le dernier jour avant de partir…:)

I still did had many of those previous stages of this painting, so to prevent boring you to death with versions that could look as finished painting, may as well jump to the last, and also the one before, why, the famous step too far, there one movie where there was a bridge too far, me it is not as dramatic, just a step too far on her face, in photoshop I could probably take a bit of one and superpose on the most recent version, in painting I guess I will have to rest on my skills, always a bit tricky, somewhere between the two versions would be almost perfect, hum perfection is a bit pretentious and besides, once you get there, it is a lot of pressure to keep up there, so I will keep trying for perfection for the last one before I will have to go…..:)

Donc les deux versions la plus récente et celle où j’aurais dû m’arrêter, la prochaine sera la bonne, à moins que je m’arrête ici, le débat est toujours en cours dans ma tête, finalement en regardant de nouveau, c’est peut-être ok….et la perfection attendra, pas pressé d’y arriver ou du moins d’essayer…:)

So the last two versions, the debate is still going on in my head, stop here and tell myself the next one will be better, or try to somehow get back a bit of the softness of the previous version and sign it, won’t be perfect I know, but as I look again, maybe the last one is kind of more than ok, not perfect, but I am not in a hurry to reach or try to reach perfection…:)

445-30-r Julie S., Acrylique 20 x 30 po, 2022-05-23
445-29-r Julie S., Acrylique 20 x 30 po, 2022-05-23

Et pourquoi pas je mets ici un rappel de certaines des versions de ce tableau, voir la page sur mon site jmr-art.com pour la totalité, et la photo du modèle Julie, un bonus aujourd’hui… And why not posting a slideshow of some versions covering from the beginning of this painting, the whole collection is on my site jmr-art.com, and also the model’s photo, let’s say it is a bonus for today post’s…

Julie Skyhigh

La photo originale a été trouvé sur internet, elle semble apprécier les bottes, pas trouvé copie des ‘droits d’auteur’ du photographe ou producteur. / Photo found on the net, she seems to like wearing boots…did not find the photo credentials, like photograph, designer etc,

MMR….un acronyme…An acronyme

On dirait que partout on rencontre des acronymes, donc en voici un autre, non pas un organisme connu, tout simplement pour faire un titre plus court, rien d’autre…donc c’est une version intermédiaire, donc oui d’autres viendront, sous plus ou moins peu de temps, donc ce tableau de Marylin, Mnemosyne et Resa…ou MMR….

There is so many of them around, so I figure I can add one of my own, not a known organism, not even an organization, it mainly to have a shorten title, so in fact this is an updated version, not final, there will probably be a few yet to come, of this painting of Marylin, Mnemosyne and Resa.

444-22-r Marylin, Mnemosyne et Resa; 24×30 « ; 2022-06-01

Si c’est la première fois que vous voyez ce tableau ou même si ce n’est pas le cas et que vous voulez un rappel, voici l’histoire qui est à la base de ce tableau, il s’agit d’une collaboration avec une bonne copine virtuelle, ou blogueuse, Resa Mc Conaghy, qui est designer et créer ces magnifiques robes qui ne passent pas inaperçues, voir son enfin je devrais dire ses sites, elle est aussi ‘collectionneuse’ de photos de murales, deux très beaux sites qui valent une petite ou longue visite…Donc ce tableau est une composition incluant une robe crée par Resa, une photo de Marylin que Resa affectionne particulièrement et finalement elle-même.

It this is the first time you see this painting, or even if you did see it before, here the story behind this painting, this is a collaboration with a good blogging friend of mine, Resa Mc Conaghy, her work is fabulous, she does create these astonishing dresses, so this painting if a compositions of one of her creation, a photo of Marylin in a red dress which Resa love very much, and of course herself as the designer, there is two links, one to her gown site and the other to her murals site, beautiful murals she photographs and collect on her site, worth a visit or many….

Un extrait du premier article sur ce tableau / Link to the first post about this painting, please follow the link

Le montage photo qui a servi à ce tableau / The photo montage I did to start this painting

And please pay a visit to Resa’s site / Une visite aux sites de Resa en vaut la peine, je vous l’assure…

https://artgowns.com/

https://graffitiluxandmurals.com/

Elle trouve le temps long, encore….She seems to be a bit bored, still

Oui je sais ce n’est qu’une impression que dégage la photo, et encore ce n’est que mon interprétation, elle trouve peut-être aussi que ce tableau traîne, ah ce vieux peintre, qui se perd si souvent dans les plis des vêtements, les reflets sur ses bottes, sa pose, pas tout-à-fait satisfaisante, comme les cheveux, elle dirait probablement que c’est une journée comme cela, les anglais ont l’expression ‘bad hair day’, je ne saurais dire, je n’en ai pas de ces jours, et peu de cheveux faut dire, donc finalement beaucoup à corriger, j’aime mieux le terme améliorer, je pense que c’est une réaction au milieu du travail où j’ai oeuvré pendant trop d’années et l’impression, je dis bien expression, cela pour mes anciens superviseurs, qu’on sortait des projets, pas parce que le travail était impeccable mais plus parce que le budget et l’échéance le demandait….donc avec mes tableaux, c’est le temps de la revanche, soit qu’il rencontrera mes exigences ou que je conviendrai que vaut mieux passer à un nouveau tableau, pour celui, pauvre elle, il lui faudra patienter encore un peu, inconfortable appuyée sur cette clôture, en soirée, semble qu’il ne fait pas si chaud, mais c’est une photo donc…la version du jour, en fait telle qu’elle était le 28 avril dernier…et si elle était là ou que je pouvais lui parler, je devrais lui dire, désolé chère modèle, mais tu devras garder cette pose ou revenir pour quelques autres sessions, oui il y en aura d’autres, non je ne suis pas devin, mais au moment d’écrire cet article, ce tableau reviendra sur mon chevalet bientôt, et il y a eu quelques autres versions fin avril, début mai et maintenant juin….the show must go on…:)

Yes I cannot tell for sure, it is only a photo, and I may see it like that, maybe you don’t, but I can easily imagine she’s telling herself, ok it is just fine now, come on move on to a new painting, the clothing folds are just fine, light is okay, my boots are fine too, maybe my hair would need some work, let’s say it a bad hair day, I don’t have those anymore, I mean hair, this habit of always trying to push further, I think come from a sense that when I was working, real work as they say, in the real work world, I had the impression, and I stress ‘impression’, this is for my previous bosses, they won’t probably read this post, but if by any chance they do…back to my impression, it was that I thought that we get out projects not because they were good but rather because budget was over or deadline, foolishly promised too soon, were due, so now this is my revenge, I decide when it is fine, fine being it is up to my expectations or that sometimes you come to the decision, ok good but can’t take it further, so move to a new one..but unfortunately for her, yes I know she’s not real, I mean it is just a photograph, but if she was there, I would have to say to her, sorry but you will have to stay out there a bit longer until I do get everything right…she would probably be upset…:) So this is the version of April 28 th, there will be a few more….I know since this is written as of today…que le spectacle continue…

435-32-R Modèle inconnue, jupe longue et bottes, huile 20×30 po (61×92 cm), 2022-04-28

Les yeux grands mais…Eyes wide shutted

Non ils ne sont pas plus grands, seulement moins là qu’auparavant, dans une de mes habituelles remises en question ou retour en arrière, je n’aime pas ses yeux, au plus exactement mon habitude de plus ou moins rater ou réussir les yeux de mes modèles, évidemment cela sans compter les mains, les gants ce serait bien mais ils ont aussi des doigts, des mitaines, chaud oui mais moins élégantes je pense, le nez, la bouche, les pieds, mais pour les pieds j’ai trouvé une solution…donc oui ses yeux sont en voie de disparaître, mais un modèle sans yeux ce serait comme la méduse sans cheveux, oui je sais ce sont ses yeux qui pétrifient, pas ses cheveux serpentins, mais pour l’image une méduse chauve figurait mieux dans mon article…enfin non les yeux d’Elisabeth n’ont pas la capacité de transformer les gens ou pauvres peintres en statue de pierre, du moins je ne le pense pas….oui je suis encore là, la version en date du 28 mai, je n’ai pas été transformé en pierre mais pour rattraper mon retard sur la production dans mes articles de blogue, on dirait que j’ai les pieds dans le ciment ou que je traine des pierres…

No her eyes aren’t close, just wide.,,,and fading, not shut just fading, of course as it does happen to me quite often, a step maybe more backward, have to get those eyes right, I do experience, and this quite often, problems drawing the eyes of my models, of course this apply also to the nose, mouth, ears (thanks for long hair, it doesn’t show much), hands, could use gloves but there is still fingers, unless I would go for mites, and of courses feet, but for that I have a way of going around the problem….but of course the eyes will come back, now they are fading, soon to go away to come back later, a model without eyes would be like the Medusa without hair, yes I know it is her eyes that you should not stare in..but a bald Medusa, without her snake hair do make a more vivid image for this post, and of course no, Liz eyes don’t have the capacity of turning people or unfortunate painter into stone….ok I am still here, good, so this is the may 28 th version, I did not turn in stone, but as for getting back on track as my blog schedule and production, I am getting back on it but sounds like I have large stones or concrete blocks attached to my feets….

431-57-R Liz Hurley 4, Huile sur acrylique, 20×30 po, 2022-05-28

Julie….en ce 18 mai…on may 18 th

J’ai plusieurs photos d’étapes intermédiaires de ce tableau fait à l’acrylique, évidemment oui il approche de la fin, pas terminé…puisque j’ai écrit que j’ai encore plusieurs versions intermédiaires, je peux déjà dire que s’il y a une autre version, ce sera plus pour atténuer des choses ici et là, ou mettre un peu plus d’emphase ici et là, ce tableau comme plusieurs autres approchent du moment où moi, qui aurait toujours tendance à dire, hum je peux l’amener un peu plus loin, doit me résoudre à dire, non c’est terminé, donc devrait commencer beaucoup de tableaux…éventuellement.

Edited photos of the may 18 th session, still have quite a few, so no it is not finished yet, but like many others paintings still going on, they are very close to being signed, even if I am notorious for extending, trying to add something, without losing what is already there, and often quite presentable, so it is close to the end, probably will have to soften some areas, and also push some areas a bit more, but it is close to the end..but not yet. So I guess I should start planning new paintings, because most of my works in progress, well it is close to be not anymore in progress…

445-22-r Julie Skyhigh, Acrylique, 20×30 po, 2022-05-19

Abstrait, ou tout simplement flou…Abstract or maybe just fuzzy

Parfois le fond d’un tableau devient abstrait, en peinture abstrait s’applique bien à ce que je fais ici, dans le cas de la vie en général, le fond est rarement abstrait, tout simplement plus ou moins flou, certains matins tout semble clair dans ma tête, parfois c’est un brouillard impénétrable comme aujourd’hui, j’ose croire que je ne suis pas le seul à ressentir cela, le fond d’un tableau peut s’arranger assez facilement, pour la vie c’est autre chose, peut-être aller prendre l’air mais j’ai plus le goût de prendre les effluves de térébenthine, oui retour à l’huile, faut dire que je n »ai qu’une acrylique en cours et surtout ne le répéter pas, mais je crois qu’il est terminé ce tableau, celui où je vous demandais de ne pas me dire de le signer…pas signé encore mais pense que la prochaine fois je n’aurai besoin que d’un pinceau, un pinceau fin…en attendant allons voir si la térébenthine va éclaircir le brouillard de mon esprit et l’envoyer voir l’arrière de ce tableau.

Sometimes a painting background become more or less abstract, which related pretty well to what is going on here, can’t say the same for every day life I suppose, it is just fuzzy, more or less, depending on which foot you did wake up that morning…and some others days it is pretty clear, today it is more of a deep fog, I assume that I am not the only person down here to think or feel like this…If the background of a painting is not to your liking, you can fix it, with life, it can be a different story, sometimes a walk will fix things, but now I do feel more like getting immerse into turpentine smells, yes working in oil, must say I just have one acrylic going now, and I know it is a secret, but I thing it is finished, yes but dont’ spread the word, as many of you know me, I do change my mind quite often, so lets go cleared up those moods with oil paint strokes and turpentine effluve…

436-39-r, Modèle et sac à main Huile sur acrylique, 22×28 po (55×70 cm) 2022-05-24

L’impression est nette, du moins à ce moment ci 15:45…tiens je deviens comme dans l’émission coup de filet, 15:50 l’agent Gannon ou peu importe son nom, tiens Wési Wéso, en fait tout ce que je voulais écrire et me souvenir lorsque je rédigerai cet article est de me souvenir de l’impression bien nette que quelque chose de bon se passe avec ce tableau d’oû se dégage une impression ou quelque chose d’irréel, et qui semble ajouter du bon, un peu comme parfois on a l’impression que quelque chose change dans sa manière de peindre et que cela pourrait se produire dans d’autres toiles, un point tournant ? il y en a eu des vrais et des impressions, mais sur le coup, on ne sait jamais c’est une impression et ma foi un beau moment.

The impression at this moment, if it was the old police program Dragnet, i would say 15:45 or 15:50, agent Bill Gannon, or Wesi Weso, says ‘We found that the suspect, painting 436, is going pretty well now, 15:55 ‘Upon further investigation’, agent the other I can’t remember his name, says ‘but new evidence required we look a bit more deeply into the matter’, I don’t know really I thing it is coming along, can’t say if it will be a good one, sometimes I feel my way of painting is changing, but that may be just one of those fleeting impressions about painting….so just keep doing it…

La photo du modèle / the model’s photo

Les doigts sales…Dirty fingers

Semble que ce soit la norme pour moi, je suis méticuleux dans bien des choses mais au niveau de l’atelier, c’est je ne sais trop comment dire, des catacombes, un capharnaeum ou autre, peut-être pour cela, que je fasse de l’huile, de l’acrylique ou du pastel, j’ai soit les mains collantes, tachés ou tout simplement marqués de pastel, que j’étends allègrement de l’atelier au bureau, à la cuisine et il en a sûrement dans la chambre à coucher, aussi bien dire que je vis avec mes oeuvres et les résidus de ce qu’il faut pour les produire…:)

Depuis quelques jours, l’objet de mon acharnement et de mon salissage de doigts et de tout ce qu’Ils peuvent toucher ou frôler est dirigé vers ce pastel, presque terminé…oui je sais, lorsque je dis cela je suis aussi fiable qu’un politicien, mais de grâce ne me comparer pas à Poutine, Trump, Bolsanero, Poilièvre, ok attendons un peu pour lui ou quelques autres illustres….hum les mots me manquent pour décrire ces, j’alllais écrire êtres…oui ils le sont, humains je veux dire mais sales…comme mes doigts mais moi c’est à cause du pastel…

Dirty fingers seems to be some sort of normality for me, I am a meticulous person in some aspect but not when it come to the atelier or making art in general, meticulous on the painting but around it is a mess, some sort of catacomb or whatever you can think, especially true when working with dry pastel, it is everywhere, in the atelier, on the computers, in all the other rooms of the apartment, on the cats when I had then, probably in the bedroom and the kitchen, hopefully I am not ingesting too much of it….

So for the last few days, the reason of this mess is this pastel coming very close to the end, yes I do probably sounds like many of those politicians, promise, promise, but please do not compare me to Trump, Bolsanero, Putin, Poilièvre, hum better wait for this one, he will be but wait…and some others beings, if I may qualify them, yes they do qualify as humans, but dirty, me my fingers only are dirty, a bit of my shirt probably, but me it is because I am making a beautiful pastel….

Modèle nébuleuse plutonesque’, pastel ou , 19,5×25,5 po (in) (50×65 cm) 2022-05-13

Ariana…encore..still with her Ariana (2022-05-04)

Bien sûr, oui encore ce soir à travailler ce tableau, je dirais plutôt obstiné sur ce tableau…probablement que ce tableau comme les autres, incluant des pastels et quelques esquisses de modèle vivants, tiens il y a bien longtemps que je n’ai écrit et montré de mes esquisses, encore plus longtemps que j’en ai fait des esquisses, combien de temps…hum tiens je prendrais une chance sur plus de 3 ans, tiens je devrais publier quelques unes de ces esquisses, pense qu’elles sont encore intéressantes à voir…..en attendant revenons à ce tableau, je l’aime bien encore, ou probablement que j’aime la tranquillité d’esprit que j’ai en peignant, les problèmes ou grands enjeux qui meublent les actualités s’en vont en arrière plan, tout comme la poussière et la vaisselle…oh j’ai écrit cela, je pourrais l’effacer mais ce qui est dit est dit, enfin ce qui est tapé au clavier l’est, évidemment facile à effacer contrairement aux mots qui lorsqu’ils sortent ne reviennent pas, enfin cela je peux l’assumer…et cela restera, moins longtemps que la vaisselle et la poussière, certains de mes amis diraient ou auraient une impression de déjà entendu….bon je disais avant la longue disgression que ce tableau comme les autres, n’est pas le chef d’oeuvre devant lequel les gens se diraient, oh quelle maîtrise, quelles couleurs, mais pour moi, du moins ce soir, il est bien beau, en plus pendant le temps que je peignais, je me fous du monde entier, non pas vraiment, mais l’esprit lui est plus tranquille, à moins que ce ne soit que les quelques bières prises en 5 à 7 virtuel, vestige de confinement qui n’est plus mais….l’avantage c’est qu’avant je serais resté au bar, là d’une main je tiens le ou les pinceaux, de l’autre un dernier verre….quant à Ariana, vue de dos, elle va bien….du moins je le crois. et en plus, comme je suis dans l’atelier et pas dans un bar, pas de taxi ou de long trajet en métro. bus ou à pied pour revenir chez moi…

Of course, yes again this evening working on this painting, yes I am an incorrigible obstinate, stubborn person, yes to all…probably this painting like the others, including pastels and some sketches of live models, like a long time ago that I did not I wrote and showed my sketches, even longer than I sketched them, how long…hmm I would take a chance on more than 3 years, will show some soon, no new sketches but they are still worth to show I think…in the meantime let’s get back to this painting, I still like it, maybe it is more the peace of mind founded while painting, the problems or big issues that fill the news take a back seat, forgotten, a bit like the dust and dishes in the sink. ..oh I wrote that, I could erase it but what is said is said, let’s say typed which is more correct, I think I can assume what is published…, as for the dishes and the dust, some of my friends would say or would have the impression of something like déja vu …. well like as I was writing before that long disgression, this painting like the others will probably not be the masterpiece in front of which people would say to themselves, oh what mastery, what colors, but for me, at least this evening , it is very beautiful, moreover during the time that I was painting, I don’t care about the whole world, no not true, cannot put everything aside but my mind is more peaceful, maybe also the few beers taken in a virtual 5 to 7 zoom, vestige of confinement that is no longer but…. the advantage of zoom session is that before I would have stayed at the bar instead of standing in front of the easel, brushes in one hand while the other is holding a last drink… .as for Ariana, view from her back, she looks fine….at least I think so. and in addition since I am here in my studio and not in a bar, no taxi or long subway ride, bus or on foot to come back home…life is good tonight.

443-18-R, Ariana Grande, huile sur acrylique, 22×28 po/in (55×70 cm), 2022-05-04