Un nouveau fond pour la Comtesse…a new background for the Comtesse

Ah il me semble qu’après avoir effacé son alter ego, mon modèle me semblait un peu perdu et le fond de l’image utilisée ne me donnait pas beaucoup plus d’idées ou d’intuition pour lui donner un endroit à ‘habiter’ sauf sa chaise sur laquelle elle est adossée ou assisse ou un mélange des deux, enfin tout cela fait que moi aussi je m’égare…puis je me suis dit, pourquoi ne pas l’inviter à poser chez moi..mais bien sûr ce n’est qu’une image, donc avec beaucoup de photoshop, je lui ai fait un emplacement, question de me donner des limites, des frontières que probablement je ne respecterai pas mais au moins cela me sert de guide, faut croire que j’ai besoin de quelque chose pour me guider ou du moins me montrer une direction à suivre, même si c’est bien vaguement que je le ferai….à moins que j’ajouterais une photo d’un ou de mes chats, même si maintenant je n’ai que des photos de mes chats…

Well now that her Alter Ego is completely gone, I do feel my model is kind of sitting, or standing, leaning standing, I don’t know, but it is kind of an empty space and sometimes I can do good things with that, but this time I think I will just lose myself, so since it was not possible to have the model to come to pose, I went to see mr Photoshop, who is also me…and using a photo of a room of my place, I staged a mocked photo session…I forgot to do the clean up, so some part of the background will more than probably stay in some sort of artistic flou, what a nice expression to hide the mess that would otherwise show in the picture…and even with some suggestion of a background that should be enough to prevent me losing myself and maybe again having some part of the model coming out of nowhere, unless I would add some photos of my cats, too bad I just have photos of them now….

433-44-r Comtesse Monique, huile 20 x 28 po (51 x 71 cm) 2022-06-06

Les anciennes et nouvelles photos qui servent dans ce tableau, celle du modèle qui ne change pas, par contre l’arrière plan, qui vient, d’un endroit bien ordinaire, pas de studio disponible mais il y a toujours un coin de l’appartement qui l’est, et de toute manière pas de model, donc photoshop avec une photo sous exposée, bonne manière de cacher le désordre qui y règne…:) donc même si c’est un peu encombré…cela me donnera des idées afin d’inventer, je dirais plus interpréter le fond…:)

The old and new pics used in this painting creation process, the model pic no change but did not like the background, no studio and of course no model available, so photoshop and some shots of the cheapest studio available, some part of my place, a bit untidy, so underexpose to hide it, but should provide me with some material to invent a background, or more like reinterpret it…:)

Le résultat en Photoshop / the result in Photoshop

J’utilise de plus en plus ces outils comme esquisse de base ou parfois pour expérimenter des directions que je peux donner à un tableau, sans compter des esquisses que je fais aussi à main levée, enfin crayon numérique toujours en vue d’explorations pour toiles futures, mais pour ma part, ce sont encore des moyens à développer, de quoi occuper des heures, ah les heures qui parfois s’envolent bien trop rapidement…:)

I do use more and more of the technical means, numeric tablet, photoshop montage, etc, kind of an alternate way of doing things, still have to learn much more how to use them at good escient, of course it is time consuming, and those hours keep going so fast…:)

Perdu dans l’espace..non dans les tissus et textures…Lost in space, no not really but the clothes yes

Souvent on dirait que je deviens complètement hypnotisé par les textures des vêtements, et je peux y passer de longs moments, des heures, ok au total pas plus d’une à la fois, je dois remonter ou m’en sortir pour mieux m’y replonger…et trouver ou retrouver le plaisir de peindre de se perdre dans les couleurs, les textures, les pensées, hum non cela n’a pas vraiment à voir avec peindre, quoique je pourrais bien dire oui, quoique je n’ai pas besoin de peindre pour me perdre dans mes pensées, par contre je dois peindre ou dessiner pour avoir le plaisir de me perdre dans les couleurs les textures…là depuis quelques semaines je me fais des brouillons d’articles, souvent je note pour quel tableau ou je devine pour lequel par ce que j’ai écrit, ici je suis perdu, aucun indice, mas pourrais l’appliquer à plusieurs, donc aussi bien choisir un tableau pour accompagner l’article, pour une fois je vais faire le contraire de ce que je fais habituellement.

Often I am so attracted by the clothes wear by my photo-models, I kind of get lost, or more like plunged into the folds, the textures, adding a bit of light here, taking some out there, and coming back, adding or removing details, reflections, etc. I could go for hours, except that after a while I need to stretch my legs, even If I keep walking back and forth while painting, one of the many little things learned, get away from your easel, sometimes having the canvas upside down to have a better look and working that way, for this post, like I do sometimes I write something, in this case it is almost applicable to any of my paintings, so I was not sure to which it would apply, I wrote the french part a few weeks ago, this part this morning…so yes I know for which one it will go…

Je ne sais pas encore lequel, mais je risque d’écrire que je ne sais pas s’il est terminé, qu’il reste des choses à améliorer et que finalement je vais attendre un peu, bon j’ai bien hâte de voir le tableau qui accompagnera ce texte…et c’est ce modèle, toujours un peu perdue dans ses pensées elle aussi il semble, elle doit se poser les mêmes questions, et se demandent comment et pourquoi les textures de ses vêtements vont et viennent…mais c’est presque terminé, pas signé mais presque, mais lorsque j’ai travaillé cette dernière version le 30 avril dernier, comme toujours je me suis dit, je le laisse de côté et on verra la prochaine fois.

So this is still this, seems to be bored model, or maybe she’s just puzzled by the changes in her clothes and she’s wondering when it will stop and how it will look at the end, the famous painting’s ending, which I feel is near, not signed yet, but maybe it is just because at the moment it was painted, I just did not bother telling myself, let it rest and will see next time, it was April 30 th.

435-34-R Modèle inconnue, jupe longue et bottes, huile 20×30 po (61×92 cm), 2022-04-30

Ce matin, en terminant ce brouillon d’article, je me dis qu’Il ne manque que la signature, toute bonne chose a une fin après tout, quoique il m’arrive de le réaliser après des années dans le cas de certains tableaux… 🙂

This morning, finishing writing this draft of a post, I think the only thing missing here is a signature, cannot go on years and years on this, but sometimes I do..:)

Elle trouve le temps long, encore….She seems to be a bit bored, still

Oui je sais ce n’est qu’une impression que dégage la photo, et encore ce n’est que mon interprétation, elle trouve peut-être aussi que ce tableau traîne, ah ce vieux peintre, qui se perd si souvent dans les plis des vêtements, les reflets sur ses bottes, sa pose, pas tout-à-fait satisfaisante, comme les cheveux, elle dirait probablement que c’est une journée comme cela, les anglais ont l’expression ‘bad hair day’, je ne saurais dire, je n’en ai pas de ces jours, et peu de cheveux faut dire, donc finalement beaucoup à corriger, j’aime mieux le terme améliorer, je pense que c’est une réaction au milieu du travail où j’ai oeuvré pendant trop d’années et l’impression, je dis bien expression, cela pour mes anciens superviseurs, qu’on sortait des projets, pas parce que le travail était impeccable mais plus parce que le budget et l’échéance le demandait….donc avec mes tableaux, c’est le temps de la revanche, soit qu’il rencontrera mes exigences ou que je conviendrai que vaut mieux passer à un nouveau tableau, pour celui, pauvre elle, il lui faudra patienter encore un peu, inconfortable appuyée sur cette clôture, en soirée, semble qu’il ne fait pas si chaud, mais c’est une photo donc…la version du jour, en fait telle qu’elle était le 28 avril dernier…et si elle était là ou que je pouvais lui parler, je devrais lui dire, désolé chère modèle, mais tu devras garder cette pose ou revenir pour quelques autres sessions, oui il y en aura d’autres, non je ne suis pas devin, mais au moment d’écrire cet article, ce tableau reviendra sur mon chevalet bientôt, et il y a eu quelques autres versions fin avril, début mai et maintenant juin….the show must go on…:)

Yes I cannot tell for sure, it is only a photo, and I may see it like that, maybe you don’t, but I can easily imagine she’s telling herself, ok it is just fine now, come on move on to a new painting, the clothing folds are just fine, light is okay, my boots are fine too, maybe my hair would need some work, let’s say it a bad hair day, I don’t have those anymore, I mean hair, this habit of always trying to push further, I think come from a sense that when I was working, real work as they say, in the real work world, I had the impression, and I stress ‘impression’, this is for my previous bosses, they won’t probably read this post, but if by any chance they do…back to my impression, it was that I thought that we get out projects not because they were good but rather because budget was over or deadline, foolishly promised too soon, were due, so now this is my revenge, I decide when it is fine, fine being it is up to my expectations or that sometimes you come to the decision, ok good but can’t take it further, so move to a new one..but unfortunately for her, yes I know she’s not real, I mean it is just a photograph, but if she was there, I would have to say to her, sorry but you will have to stay out there a bit longer until I do get everything right…she would probably be upset…:) So this is the version of April 28 th, there will be a few more….I know since this is written as of today…que le spectacle continue…

435-32-R Modèle inconnue, jupe longue et bottes, huile 20×30 po (61×92 cm), 2022-04-28